Ipso Facto | Pôle 3D
Ipso Facto - Bureau d’étude et de recherche en océanographie et en archéologie subaquatique et sous-marine. 10, rue Guy Fabre 13001 Marseille E-mail : contact@ipsofacto.coop Tél. +33 (0)4 88 64 48 79
Ipso Facto, océanographie, archéologie subaquatique et sous-marine, technologie 3D, restauration, conservation, marseille, étude, recherche
15710
page-template-default,page,page-id-15710,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive
 

Pôle 3D

DES NOUVELLES TECHNOLOGIES POUR RENDRE
ACCESSIBLE NOTRE PATRIMOINE CULTUREL

LA TECHNOLOGIE 3D, sous ses diverses méthodes d’acquisition, permet aujourd’hui aux scientifiques de concevoir et de réfléchir les vestiges en trois dimensions, mais aussi de les restituer afin d’en assurer la meilleure diffusion.

LA MODÉLISATION GÉOMÉTRIQUE de restitution se base conjointement sur des mesures réelles et sur des hypothèses architecturales.

LE SCANNER TRIDIMENSIONEL permet un enregistrement fidèle et précis des objets, dans leurs formes, leurs dimensions et leurs positions relatives réelles.

L’IMPRESSION 3D permet de proposer au public des reproductions d’objets, identifiables comme fac-similés, à des fins d’exposition didactique, ou destinées à des personnes non-voyantes.

L’impression des fragments de partie manquante d’un objet en cours de restauration permet aussi de réaliser des rebouchages de manque avec une grande précision.

LA PHOTOGRAMMÉTRIE NUMÉRIQUE est une technique fondée sur la détection de points homologues dans plusieurs photographies de la même scène, prises dans différents angles, et sur le calcul par triangulation des coordonnées de ces points dans l’espace.

La photogrammétrie aérienne : souvent utilisée pour l’aménagement du territoire, elle permet d’obtenir des plans topographiques et des orthophotoplans.

La photogrammétrie et l’archéologie : la photogrammétrie s’avère très utile pour la documentation du patrimoine archéologique et architectural. La possibilité d’une visualisation virtuelle permet d’élargir l’accessibilité des collections méconnues, et de favoriser leur compréhension historique, technique et artistique. De plus, cela rend possible des mises en relation avec d’autres pièces ou documents significatifs, ainsi que d’éventuelles contextualisations spatio-temporelles.

La photogrammétrie en archéologie sous-marine : il s’agit de réaliser des reconstructions 3D de paysages sous-marins, utilisant conjointement les données observées sur le terrain et les hypothèses archéologiques, biologiques ou géologiques.

Impression 3D, Modélisation 3D, Photogrammétrie mobilier archéologique
Photogrammétrie mobilier archéologique, Scan 3D